V.jpg
 

"Il est possible de vivre sans se souvenir et de vivre heureux, comme le démontre l'animal, mais il est impossible de vivre sans oublier." Nietzsche
 

La sphère du vivre est ce lieu de partage avec la ville, vivre c’est parcourir, c’est percevoir des émotions à travers soi  mais également aux travers des autres. Il n’est plus question ici d’échanger avec soi même mais d’échanger avec le monde. Le vivre prend place dans les interstices d’une ville, dans ceux d’une rue, dans le passage d’une intimité à une urbanité. L’architecture du vivre est une architecture non sans calme mais qui s’écrit principalement avec l’émotion, qui se dessine avec la sensation. Vivre c’est ce dialogue intime entre des traits d’unions et des lieux d’architectures.