161009-0649-Modifier-2.jpg

ADN : 

SQUAD est une agence d’architecture créée à Paris en 2016 par Faustine Bertrand, Sisley Carnus et Yoan La Selva. Trois architectes, trois générations amenées à se rencontrer, échanger, élaborer et construire des projets ensemble: une expérience qui a fait naître une envie forte de réunir nos personnalités et explorer une vision partagée de l’architecture.

Nous développons une architecture sur différentes échelles et programmes: de la conception d’une maison de ville à l’équipement public ou au projet urbain de grande ampleur.
L’architecture de SQUAD est le fruit d’une approche créative qui mêle innovation et pragmatisme. Elle est rationnelle, sobre et contemporaine.

SQUAD réalise une architecture contextuelle qui s’inscrit dans un process à même de hiérarchiser les problématiques induites par le site, le programme, les enjeux économiques , sociaux et culturels, politiques et environnementaux.

Nous revendiquons une architecture à la recherche de la réponse juste, sans compromis. Une architecture porteuse de sens qui imprime la mémoire et les émotions des usagers dans le réel.

SQUAD explore les différents degrés d’intimités qui dessinent nos vies et nos villes. Entre le dedans et le dehors, la nature et le construit, l'individu et le monde.

Pour SQUAD il n’existe pas de projets sans l’envie d’écrire une histoire d’architecture ensemble.


HVT, HABITER VIVRE TRAVAILLER : TRAIT D’UNION ENTRE INTIMITÉ ET URBANITÉ

“Ce n’est pas dans je ne sais quelle retraite que nous nous découvrirons : c’est sur la route, dans la ville, au milieu de la foule, chose parmi les choses, hommes parmi les hommes.” Jean Paul Sartre

La ville est cet endroit qui se traduit par des interactions dans un même lieu d’un groupe plus ou moins grand de personnes, elle se constitue d’entre deux, de traits d’unions mettant sans cesse en résonance intimité et urbanité.   

Pour nous, le terme d’intimité désigne à la fois un sentiment, un état d’âme mais il sert également à définir le caractère d’un espace. La spatialité d’un lieu porte un caractère plus ou moins intime et ainsi se prête ou non à notre disposition mentale.

Quel est le rapport que confère l’individu ou un groupe d’individus avec les autres?  Alors que la notion d’urbanité est une caractéristique propre à l’être humain, l’intimité quant à elle est une valeur culturelle. D’un point de vue spatial, ces traits d’unions entre l’individu et les autres se situe non seulement entre le projet et son environnement mais aussi à l’intérieur même de l’architecture.
La vue, l'ouïe, l’odorat et le toucher permettent de saisir l’espace dans lequel on se trouve et permettent de déterminer la démarcation entre deux univers. Le passage de l’air, de l’ombre à la lumière, le contact entre des personnes se trouvant chacun dans des espaces sont autant d’éléments permettant de ressentir plus ou moins cette démarcation. Les sons et les parfums générés par les uns et les autres, la position de visibilité dans laquelle chacun se trouve,  voir sans être vu, voir et être vu ou encore être vu sans voir celui qui nous regarde font partis de ces éléments en interaction avec la sphère de l’intimité.
L’équilibre entre solitude et contact, privé et urbanité, s’effectue selon différents niveaux que l’on distingue dans notre pratique de l’architecture.
 

Le parcours de la vie des hommes et des femmes est sans cesse confronté à ces degrés d’interactions, les notions d’habiter, de vivre, de travailler font tous trois références à des degrés de confidences différents, à des sphères de partages, qui mises en relations au travers de l’architecture, construisent et dessinent des traits d’unions entre intimité et urbanité.
SQUAD s’intéresse à ces notions, celles qui dessinent nos vies et nos villes.